DSC02729

Pourquoi j’opte pour le slow blogging?

Ce post me vient après des semaines et des semaines de réflexion. A vrai dire, je ne pensais pas écrire sur le sujet mais ce post d’aurélie (ici) m’a donné envie de partager avec vous cette réflexion. Je dois dire que depuis plusieurs semaines, je suis devenue une nouvelle blogueuse, j’ai changé ma façon de consommer les blogs et les réseaux mais aussi ma façon de produire mes contenus.

Mais quelle est cette nouvelle façons de consommer la blogo? Comment je m’y prend? Comment m’est venue cette envie de « slow bloguer »?

En trois ans, tout s’est accéléré et je m’y suis perdue.

Cela fait trois ans que je blogue et au moins le double de temps que je consomme les blogs. Autant vous dire que j’ai vu ce microcosme évoluer!
Je me souviens comme si c’était hier de la création de mon blog. Je crois bien que j’ai mis quatre ans à me lancer, par timidité et puis parce que niveau informatique, je n’ai jamais été calée. Les blogs ont été inventés justement pour donner la possibilité à chacun d’avoir son espace sur le web, l’ergonomie des plateformes était encore plus simple avant. Je me suis donc lancée sans mal. Et puis, pas besoin de gros moyens, mon petit compact faisait très bien l’affaire, les photos bien léchées qu’on connait aujourd’hui sur les blogs sont à des années lumières des photos qu’on pouvait trouver sur la blogo il y a juste trois ans!
Quoi qu’il en soit, je me suis lancée sans trop de mal.

En terme de consommation, comme je vous le disais, j’étais quand même tous les jours sur les blogs pour voir si Unetelle avait publié quelque chose de nouveau, pour connaître les nouveautés maquillage ou encore pour apprendre à me maquiller un peu mieux.
Et puis un jour, Hellocoton est né. Ce fut une petite révolution pour moi parce que j’avais enfin un flux avec tous mes blogs préférés.

Parce que oui, au départ, on s’abonnait parce qu’on aimait bien un blog. Uniquement pour ça.

Et puis, tout s’est accéléré. J’ai vu le nombre de blogs beauté ou lifestyle (ceux pour lesquels j’ai le plus d’intérêt) augmenter à une vitesse folle. J’ai commencé à constater qu’il FALLAIT être sur les réseaux pour attirer du monde, qu’il FALLAIT commenter à tout va pour se faire un réseau et j’en passe. Vous connaissez la chanson.

Tout est allé tellement vite! J’ai moi même eu du mal à suivre puisque, par exemple, je n’ai instagram que depuis un an et Snapchat, n’en parlons pas, j’y suis depuis deux mois mais je n’y vais jamais.

Avec la multiplication des réseaux, j’en avait perdu l’essence même du blogging

Je l’avoue, j’ai voulu être sur tous les fronts. Déjà pour ne louper aucune info, ensuite par peur d’être noyée dans la masse et de perdre les filles avec qui j’avais des contacts par mon blog. Alors je me suis mise partout : Facebook (que je n’ai jamais vraiment porté dans mon coeur), Twitter, Instagram, Snapchat, Périscope…

Au final, j’avais ce fameux FOMO. Je ne voulais louper aucune info. Et puis, un jour je me suis quand même dit que je m’en fichais pas mal de savoir que Machine X avait perdu son liner, que Trucmuche Z était triste que je-ne-sais-quel-chanteur soit partie du groupe Y.
Comme on dit : trop d’info, tue l’info.

Au final, je perdais plus de temps sur les réseaux à observer les querelles, les débats (bien souvent stériles), qu’à développer les choses que je voulais améliorer.

Déjà, j’ai perdu contact avec les premières lectrices de mon blog, celles avec qui j’avais un vrai échange très souvent sincère. Je n’arrivais plus à tout gérer et pourtant je suis loin d’avoir « trop » de personnes qui me suivent!
Ensuite, mon blog m’a quand même permis de me découvrir une nouvelle passion qui est la photo. J’aimerais beaucoup développer mes compétences dans ce domaine et je ne prenais plus assez le temps pour ça. A la place, j’étais sur twitter ou instagram à me dire que j’étais nulle à côté d’unetelle.
Je me mettais beaucoup la pression donc sur ce que je pouvais publier sur instagram, je calculais quand je devais poster pour optimiser mes vues, je consultait mes stats sans arrêt.

Quand tout s’est accéléré, j’ai décidé de freiner

Vous l’aurez compris, et vous l’avez aussi constaté par vous même, tout s’est emballé. Aujourd’hui, tout a pris des proportions folles et une dimension complètement différente.
Pour simple exemple, je vais revenir sur l’aspect photo. Aujourd’hui si nous n’avons pas le super reflex qui fait des photos de pro, nos posts passent complètement à la trappe. Très honnêtement, j’aime énormément le fait que les visuels soient de plus en plus soignés mais il faut avouer que tout le monde ne peut pas avoir ni le matériel ni les compétences nécessaires. Et là je ne parle que d’un seul aspect!
Des échecs relationnels liés à mon blog et l’état des lieux que j’ai pu faire m’ont donné envie de me poser. De réfléchir. D’établir mes priorités, mes envies, les valeurs que je voulais avoir en tant que blogueuse afin qu’elles collent aux valeurs que j’ai en tant qu’humain.

Je me suis d’abord dit que je ne me sentais plus à ma place, que je ne voulais pas évoluer dans ce climat là (attention, je ne dit pas que TOUT est devenu négatif, je ne voulais juste pas accepter ce qu’il y avait de négatif, nuance) et que le temps du blogging serein était révolu, qu’il fallait maintenant choisir entre être une blogueuse chef d’entreprise ou ne pas bloguer.

La petit bête a fait son chemin dans ma tête et j’ai pris du recul. J’ai continué de bloguer en changeant juste mes habitudes et c’est là que je me suis rendue compte qu’une autre manière de bloguer, plus sereine (en tous cas pour moi), était possible. En prenant mes distances avec les relations ou les habitudes nocives, j’ai voulu mon blogging comme avant, mais en mieux.

Qu’est-ce que le slow blogging? Comment le pratiquer?

Je ne suis pas une vieille réac du style « c’était mieux avant » et c’est d’ailleurs pour ça que j’utilise ce néologisme de « slow blogging ».
Je pense, de manière générale, que les choses doivent évoluer et que c’est comme ça que l’Homme et le Monde avancent. reprenons l’exemple des photos, c’est quand même plus agréable d’avoir de beaux visuels non?! Seulement, je pense aussi qu’on peut tout à fait retrouver les valeurs fondamentales dans l’évolution.

Aujourd’hui, j’ai donc décidé de me comporter « comme à mes débuts », c’est à dire de suivre les blogs qui me plaisent vraiment, sans vouloir tout lire pour être à la page ou par peur de louper L’info. Je reste ouverte aux nouveaux blogs puisque de petites pépites naissent chaque jour sur le net.
J’ai encore plus à coeur d’échanger sincèrement avec les gens ce qui inclut les échanges constructifs et vrais sur les réseaux que je consulte complètement différemment, de façon plus sporadique par exemple. J’ai aussi toujours eu à coeur de choisir mes collaborations avec le plus de justesse possible.
Je privilégie les lectures de blogs plutôt que de passer ma vie sur les réseaux. Clairement, j’apprend beaucoup plus dans un article et en échanges de commentaires que sur twitter.
Je ne cherche plus à me procurer la dernière palette à la mode pour être dans le coup. Au contraire, en ce moment je suis d’avantage dans la découverte ou la redécouverte. Je prends beaucoup plus le temps d’exploiter un produit.
J’utilise Hellocoton comme il doit être utilisé : avoir un flux de mes blogs préférés, découvrir de nouveaux talents et échanger simplement.
Je ne cherche plus à rentrer dans un moule. J’ai perdu cette peur de ne pas « coller » aux standards. Parfois j’adhère complètement à une mode, parfois j’aime des choses complètement décalées. Je ne cherche pas à rentrer dans une case et je reste moi. D’ailleurs, c’est quelque chose que j’apprécie particulièrement chez certaines blogueuses. Je pense notamment à Claire (son blog ici) qui a un univers tellement singulier qui est vraiment loin du mien mais que j’aime beaucoup justement parce qu’on sent qu’il est à SON image! Je ne cite qu’elle mais il y en a pas mal comme ça.

En résumé, aujourd’hui j’ai décidé de m’arrêter dans cette course effrénée et de repartir A MON RYTHME. Tant pis si je ne suis pas la blogueuse au 50K, tant pis si je n’ai pas la collab’ de rêve mais j’ai revu les ambitions pour mon blog. J’aurais rêvé avoir de super projets, recevoir toute la dernière collection de rouges à lèvres Nars mais tant pis, je préfère slow bloguer parce que c’est comme ça que je prend le plus de plaisir et j’ai vraiment l’impression d’avoir retrouvé les sensations de mes premiers mois de blogging. Et ça, ça vaut bien plus qu’un rouge à lèvres!

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

43 Comments

  • Très joli post Sandra, c’est vrai que j’aime moi aussi les jolies photos mais je me rends compte que les filles que je lis le plus sont de toutes petites blogueuses qui viennent de naître, où tu sens qu’elle parle avec leur coeur de nouveaux petits achats et que ça leur fait plaisir. Et puis j’en reviens à mes premières amours avec des blogs que je suis depuis très longtemps mais que j’aime toujours autant. Bref, je continuerai de te suivre moi parce que tu fais vraiment partie de celle-là!
    Des bisous ma belle!

    Répondre
  • Coucou Sandra, j’ai beaucoup aimé cet article car je partage ton avis sur cette frénésie des réseaux sociaux qui nous maintient dans un état de vigilance perpétuelle : ne rien rater, tout voir, ne pas être distancé! Finalement, tout ceci rend plus malheureux qu’autre chose. Il faut sans cesse se recentrer et se souvenir des raison qui nous ont poussées à commencé l’aventure d’un blog, d’une chaine YT etc. Quand on quitte la sphère du plaisir pour entrer dans celle de la contrainte, je pense qu’on perd l’essence même de nos débuts, c’est pourquoi prendre le temps et ne surtout pas être dans le rendement reste le plus important pour garder cette notion de plaisir. Tant pis si ça ne plait pas à ceux qui veulent consommer de façon boulimique des contenus écrits trop vite et vides, ce qui compte c’est la qualité et non la quantité et la qualité ça prend du temps…
    Bref, je te souhaite une belle journée. J’ai aimé faire cette pause en ta compagnie, je retourne à mes cartons 🙂 <3<3

    Répondre
  • Ton article est vraiment génial et très touchant je dois dire ! J’aime énormément te lire et franchement tu as très très bien traité ce sujet ! Sache que tu es une blogueuse géniale et continue comme ça ♥

    Répondre
  • Merci d’avoir mis le doigt sur un comportement auquel je n’avais pas fait attention mais qui s’est insinué chez moi ces derniers mois ! Je ne blogue pas, mais ces derniers temps je suivais de beaucoup trop près les pages « publications récentes » sur Hellocoton. Comme tu le notes, ça s’est accéléré, et je me sentais crouler sous les articles que, au bout du 30ème, je n’avais même plus envie de lire !
    Du coup, j’ai décidé de me recentrer sur les blogueuses que j’aime, et que j’aime suivre, forcément, même si je n’ai pas 400 articles à lire chaque jour, ça suffit bien !

    Encore une fois un super article 🙂 !

    Répondre
  • Bravo pour ce post ma petite Sandra ❤
    J’aime ta façon de bloguer et tes jolis articles. Je ne t’ai jamais senti dans la course à quoi que ce soit. Et tu as raison il faut bloguer comme on veut par envie et non par obligation. Je dis souvent que mon blog est mon 2e taf. Mais c’est parceque je le veux bien ! Je suis sûre que tu vas quand même développer de beaux projets. Nul besoin qu’une grande marque te suive pour ça 😉
    Et tu sais, je trouve ton blog tellement beau, intelligent et soigné que je pense sincèrement et souvent que les marques avec qui tu collabores sont sacrément chanceuses 🙂

    Répondre
  • Article très intéressant, ça me rassure de lire ça sur ton blog. Je suis blogueuse depuis peu, j’ai ouvert mon blog en Novembre pour échanger sur ce que j’aime. Je vis loin de mes amies, le blog me permet de parler et de rencontrer pleins de filles géniales ! Mais c’est vrai qu’en allant sur Hellocoton, pas mal de filles cherchent absolument à avoir LA dernière palette d’un tel ou LE dernier RAL, chose que je ne cherche pas à faire.
    Ça me rassure donc de lire ça sur ton blog, je me dis que je ne suis pas la seule à ne pas chercher absolument les nouveautés.

    En tout cas, je prends toujours plaisir à te lire 🙂

    Bisous !

    Répondre
  • MERCI pour cet article 🙂 Le plus important est de se faire plaisir et je trouve que lorsqu’on lit un blog ou regarde une chaine youtube on perçoit tout de suite le plaisir de la personne qui créé le contenu 🙂
    Bises bises

    Répondre
  • Ton article est très intéressant. Ça fait un peu plus d’un an que je blogue et c’est comme ça que je vois la chose. Depuis le début, je me suis promise de ne pas me mettre la pression, et de ne jamais privilégier mon blog à ma vie privée. Tant pis si je touche pas autant de personnes que les « grandes » blogueuses. Rester soi-même à travers son blog est le plus important selon moi.

    Bonne journée 🙂

    Répondre
  • Très bel article plein de sincérité… J’aime ton blog et ta façon d’écrire – retrouver l’essence de son blog est parfois compliqué dans cette blogosphère une peu « business » – mouak

    Répondre
  • Je trouve ton billet juste parfait, et j’adore le concept du slow blogging 😉 Je ne trouve vraiment pas qu’il y ait besoin d’être hyper connue ou d’avoir des partenariats de fou pour être fière et heureuse de son blog ! Ton naturel et ta sincérité attireront les lectrices et les marques qui te ressemblent, et ça t’apportera probablement plus de bonheur que des milliers de lectrices qui ne te ressemblent pas, ou des partenariats avec de grandes marques qui te prennent pour un panneau publicitaire 😉 Je me dis d’ailleurs souvent que c’est même mieux de ne pas être une blogueuse en vue : ça permet de prendre le temps de tisser de vrais liens sincères et de construire de réels échanges humains, avec tes lectrices comme avec tes partenaires. Et ça, comme tu dis, ça n’a pas de prix ! (et pour tout le reste il y a Mastercard :p) (désolée, j’ai pas pu m’empêcher de faire une référence pourrie ^^) (ni d’écrire un commentaire de 10 pieds de long, mais tu me connais !)

    Répondre
  • Ton article était très intéressant. Moi même qui ne poste qu’un ou deux articles par semaines, je me trouvais nul comparé a ceux qui postait tous les jours mais je me suis dit que j’étais a mon rythme et j’écrivais quand j’en avais envie, quand je prenais plaisir et pas juste parce qu’il fallait que je poste un article. Je me suis moi même mise trop de pression car voila je voulais avoir des vues sur mon blog, moi aussi je voulais avoir des collab cool comme les autres mais bon quoi bon avoir tous ça si au final on ne prend pas plaisir a faire ce qu’on fait.

    Je ne suis pas une grande blogueuse (et surement j’en ferais jamais partis ahaha) mais au moins je suis moi même et je prend plaisir a partagé sur mon blog. Il faut rester soi même et c’est ce que j’aime voir sur les autres blog.

    Bisous ma belle ♥

    Répondre
  • Bonjour Sandra !
    Ton article me touche vraiment car je suis également à un tournant ou je pense réduire la cadence de mes articles et ce billet ma foutu un électrochoc ! Pk je bloguer pour eux ou pour moi , pk s’oblige un rythme si on a plu rien à dire bref … Merci pour car cela fait du bien de voir que d’autre bloggeuse peuvent encore penser ainsi ! A très vite ma belle

    Répondre
  • Coucou !

    Je suis d’accord et pas d’accord en meme temps avec toi :).
    Je pense que certes, les blogs se sont multipliés, mais ce n’est peut etre pas mal. J’ai mit des années a me lancer, puis quand j’ai vu que tellement de gens le faisaient, je me suis dit « Pourquoi pas toi ? ».
    Des lors, communiquer sur les réseaux sociaux, commenter d’autres blogs devient un peu ‘nécessaire’ parce que sinon… Qui te « connait » ? Je découvre chaque semaine de nouvelles pépites grace a un commentaire, un partage d’articles, …
    Bien sur, comme toute choses, il ne faut pas que cela soit extreme (pas juste dire « hello, chouette article, viens voir mon blog »).

    Sinon, pour tout le reste, je te suis ! 😀 Je suis une clette (vive les belgicismes) pour faire des photos correctes et bon… Lorsque je me compare a d’autres, je ne sais pas si je dois rire ou pleurer !

    Sur ce, bonne journée a toi ! 🙂

    Répondre
  • Coucou Sandra, j’ai beaucoup aimé cet article ! il est « vrai » et intéressant. Je ne suis qu’une « nouvelle » dans ce monde gigantesque de la blogosphère, et je poste peu. mais je trouve que cela me suffit pour le moment, ainsi je profite de la vie à coté sans passer mon temps sur les réseaux… mais tout en suivant les blogs que j’aime. Cette frénésie des réseaux, c’est trop pour moi. On a l’impression de n’être jamais au top… il vaut mieux tisser des liens avec des personnes plutôt que d’être en permanence sur son téléphone…
    😉

    Répondre
  • Le blogging qui est à la base un loisir, un espace de partage, devient finalement un gros gloubiboulga où les gens ont des soucis ! Beaucoup en arrivent à ces réflexions en ce moment j’ai l’impression. Comme si l’essence du blogging avait été complètement perdue.
    En tout cas, j’aime ta simplicité et je n’ai jamais ressenti ce que tu décris ici. Donc je reste !

    Répondre
  • C’est marrant parce que plus je lisais ton article, plus je voyais exactement la blogueuse 2016 lambda se dessiner. Et à la fin, en baladant mes yeux dans les commentaires, je me suis dis que certaines personne n’y seraient évidemment pas.
    Je pense que le fait que tu sois là depuis tant de temps et une chance, d’avoir vu la blogo’ évoluer, ce n’est pas donné à tout le monde : Moi la première, qui suis si irrégulière sur mon propre blog alors ne parlons pas d’en suivre trop non plus ! haha
    Sois heureuse comme ça, ça te réussit et ça se voit. ♡

    Répondre
  • Completement d’accord avec toi, j’en ai marre aussi de cette surconsommation alors je ralentis 🙂

    Répondre
  • Coucou Sandra,

    Un grand merci pour cet article, je me trouve énormément dans ta réflexion et tes envies. J’ai perdu le gout de bloguer à force de vouloir faire la course, être à la page. Finalement je me suis mis la pression et je perdais petit à petit le plaisir de lire et de partager. Slow bloguer c’est exactement ce que je compte faire aussi. Suivre par envie, pour ce qui m’intéresse et pas forcément pour découvrir les nouveautés. Bloguer par passion, par envie et non pour obtenir les dernières collaborations et faire la course aux abonnés.

    Bisous ♥

    Répondre
  • J’ai ouvert mon blog il y a 1 an presque et avant celui ci j’en ai eu plusieurs autres sur divers sujets. Je traine donc dans le blogosphère depuis un paquet d’année mais bizarrement je n’ai jamais consommé les blogs comme une addict !
    Bien-sûr il y a des blogs que je suis plus assidument mais ils se comptent sur les doigts d’une main. J’ai instagram, twitter et facebook mais franchement je pense pas souvent à y aller, et j’ai un compte Snapchat mais je ne m’en suis pas encore servi.

    Lorsque je lis des articles, je ne lis jamais les commentaires (ou alors 1 ou 2 grand max) et je passe toujours à coté des « polémiques » de la blogosphère (la fille au courant de rien c’est moi). Je survole vite fait le fil d’actu et les unes d’hellocoton si j’ai le temps après le boulot (manger, dormir, travailler, passer du temps avec mon entourage et profiter de mon temps libre passe en 1er). Et j’écris sur mon blog par envie uniquement, je ne m’impose rien puisque mon blog est une de mes passion et donc ça doit rester un plaisir.

    Alors bien-sûr, je suis pas la personne la plus suivie, la plus lu et la plus populaire. Mon blog est plutôt discret je pense (même si je suis apparu dans quelques sélections Hellocoton) mais je prends tellement de plaisir à répondre aux quelques commentaires que je peux avoir et à pouvoir m’exprimer dans ma petite bulle que ça me suffit Du coup, même en ayant un pied dans la blogosphère, je garde l’autre bien à l’extérieur.

    Répondre
  • comme je te comprends!! Je me désintéresse de plus en plus de facebook.
    Je lis et suis les blogs que j’aime.
    Je pense qu’il faut blogger pour se faire plaisir, ne pas essayer d’imiter qq un.
    Tant pis si mon compteur de visites est bas (je ne le regarde quasi plus d’ailleurs) mais on se fait un petit réseau de « vrais » copinautes avec qui l’échange est constructif et voilà ce qui est le plus important!
    J’aime de moins en moins les blogs tellement aseptisés et uniformes qui en ressortent froids.

    Répondre
  • Coucou Sandra !

    Je trouve ton article très honnête et surtout très rafraîchissant. Se poser et se reposer est essentiel à mon sens pour trouver le blog qui te convient le mieux. Comme tu le dis, il est très aisé de se laisser perdre dans les chiffres et se faire happer par l’envie de « toujours plus ». La comparaison et la frustration sont deux choses qui s’immiscent vite dans les esprits. Soit c’est la comparaison entre taille de communauté, soit c’est la comparaison « pourquoi son blog marche mieux que le mien a effort équivalent ». L’une comme l’autre, ça n’apporte jamais rien de bien qualitatif au final. Plus elle est loin, plus la blogueuse sera épanouie.

    Ta démarche est sincère et vraie, rien que pour ça merci ! Je reste au rendez-vous pour ma part car je suis toujours aussi admirative de ta créativité 😀

    Des bisous

    Répondre
  • Très bon article 🙂 Je suis blogueuse depuis peu et j’ai déjà remarqué toutes les choses dont tu parles (aimer les pages hellocoton de n’importe qui …) et ce qui me choque le plus à vrai dire c’est tous ces messages de bienvenue qu’on reçoit quand on s’inscrit, car on va pas se le cacher c’est pour avoir une visite en plus sur le blog que ces personnes font ça et non par sympathie … Au début quand j’en avais eu 2-3 je me disais que c’était par gentillesse mais quand j’en ai eu 15 j’ai vite compris que c’était pour ça …. C’est vraiment dommage car c’est vraiment un joli réseau .. Bisous

    Répondre
  • Coucou ma belle, merci pour cet article où tu t’ouvres pas mal à nous.
    Il est intéressant de lire par moments des articles pour combler notre curiosité, mais il est aussi intéressant de lire des articles comme celui-ci, qui viennent un peu du coeur et qui sont généralement un peu difficile à écrire (mais tellement important pour la blogueuse).

    Je pense aussi qu’il est important de ne suivre sur certains réseaux sociaux que les blogs sur lesquels on aime aller. Sinon comme tu dis, on risque de perdre l’âme même du blogging.

    Merci en tout cas pour cet article, qui me fait réfléchir sur mon temps sur les divers réseaux sociaux :s.
    Merci beaucoup ma belle, bonne soirée et bon week-end prolongé à venir <3.

    Répondre
  • Hello!
    Ton article m’a beaucoup intéressé et contrairement à certains longs posts, je l’ai dévoré! Je trouve que tu as raison, pour ma part, je suis arrivée sur la blogo (tout comme sur youtube) au « mauvais moment ». Je suis arrivée il y a presque un an, il faut: avoir de très belles photos avec un super réflex, un design de fou payé 300€, un nom de domaine, des posts normaux. Cela m’attriste un peu puisque lorsque je traite d’un sujet d’actualité, mon article ne fonctionne pas. Alors que lorsque je fais mes favoris du mois, cela fonctionne.
    D’ailleurs tu m’as donné l’idée d’un article « ce que la blogo m’a fait changer » et je parle en terme de matériel. J’ai investi dans beaucoup de choses et changé beaucoup de choses à cause d’une volonté non pas de « buzz » mais de me dire « peut-être que les gens liront mes articles, car ils sont jolis. » Alors que apparence et contenu n’ont rien à voir!

    En tout cas merci pour cet article!
    des bisous
    Laëtitia (girlypstick)

    Répondre
  • Super intéréssant ton article ! Et il colle pas mal à ce que je ressens. Je suis une novice dans la blogo, dans le sens ou je me dépatouille avec mes moyens, je ne suis pas une pro de la photo, j’ai pas de collabs à tout va et parfois j’ai cette sensation de ne pas entrer dans le fameux moule de la blogo. Le fait est que j’aime écrire et partager avant tout et malheureusement j’ai l’impression que parfois le contenu passe après le reste, après les super photos retouchées sur instagram , après les superbes abdos de la blogueuse sexy, bref: pour se faire une place dans la blogo je me rends compte que finalement ça n’est pas qu’une question de contenu et de partage. C’est dommage !
    En tous cas merci pour ce super post 🙂

    http://www.mesmots-rient.com

    Répondre
    • Oui et non, je pense que si tu produis du contenu de qualité tu peux avoir une reconnaissance. Pour moi, la satisfaction vient du fait de renseigner, d’avoir de bons échanges et pas le nombre de mes abonnées…mais plutôt leurs retours et le retours de certains partenaires.

      Répondre
  • c’est un article très interessant ! je suis nouvelle sur la blogosphère mais je me sens déjà totalement submergée par cet univers ! il faut être toujours en avance sur tout le monde, hyper connectée, faire sa pub et j’en pense pour réussir à gagner un lectorat ! c’est un univers pas toujours facile ni tendre, et je comprends tout à fait ton envie de déconnecter 🙂

    Répondre
    • et j’en passe* (oups)

      Répondre
    • Merci pour ton retour Aeroplane!! 😉

      Répondre
  • Tu connais déjà ma façon de voir les choses puisqu’on en a discuté plus d’une fois toutes les deux! Je voulais juste te dire que je trouve ton article très juste et que je me reconnais dans pas mal de choses!
    Pleins de bisous ma chouchou <3

    Répondre
  • Je me sens aussi un peu perdue face à tous ces réseaux sociaux où il faut absolument être, faire sa promo etc… Alors que ce que j’aime vraiment c’est partager mes découvertes Sur mon blog!!! Et finalement FB and co sont tellement chronophages…
    J’adore et j’adhère à ton concept du Slow Blogging!!! Cela fait quelques semaines que je me rends. Compte qu’il faut changer mes habitudes pour ne pas m’épuiser, et comme tu le dis si justement, cela passe sûrement par ne ps vouloir etre partout et accepter qu’on ne doit pas mettre le niveau trop haut… On n’est pas toutes des blogueuses pro 😉
    Merci d’avoir partagé tes réflexions!!

    Répondre
    • Je vois qu’on est sur la même longueur d’onde. On est carrément pas pros et je crois que je me suis rendue compte que je visais trop et, par la même occasion, j’en ai perdu tout le plaisir…

      Répondre
  • Je suis vraiment d’accord avec ton point de vue. Tu as tellement réussi à résumer le monde des blogs en quelques mots (ou plutôt paragraphe ahah). Je comprend ta façon de voir les choses où la course aux stats est devenue plus importante que le partage. Ce renouveau que tu veux faire est très beau, et compréhensif, tu veux revenir au temps d’avant.
    Je te fais de gros bisous, et je te dis à bientôt ! <3

    Répondre
  • Coucou Sandra, j’ai lu avec beaucoup d’intérêt ton article qui est juste parfait. Comme toujours, c’est intelligemment écrit et même si je n’ai pas connu l’age d’or des blogs qui rimaient juste avec plaisir (bébé blog n’a qu’un an), je comprends tout à fait ce que tu veux dire. Je n’ai eu les réseaux sociaux que pour le blog et hormis Instagram (obligée quand tu aimes la photo), j’y suis peu. Et même sur Instagram, certains comportements me dépassent. C’est la course aux abonnés, aux partenaires, au détriment du respect des gens, de la passion de la belle image… Tu parles de moule, et c’est tout à fait ça. C’est peut-être mon grand âge 😉 ou les raisons qui m’ont fait ouvrir ce blog (reconstruire le lien avec la France) mais j’ai la chance d’avoir trouvé des blopines passionnées (et tu en fais partie, même si on se connait peu, tu sais à quel point j’aime ton univers) et au quotidien, je blogue uniquement par plaisir mais c’est vrai que je connais bien cette impression de manque de temps non pas pour « optimiser la visibilité du blog » mais pour juste laisser des petits mots aux copines car ça fait toujours plaisir. Comme d’habitude, je m’étale, je papote… Bravo pour cette revue et je te souhaite un excellent week-end de Pâques !

    Répondre
  • C’est marrant que tu dise « slow blogging ». J’en discutais avec je sais plus qui récemment. Je disais que je lisais moins de blog, que je bloguais moins, que j’essayais de me déconnecter et en riant j’ai dit « tu vas voir qu’on va inventer la mode du slow blogging haha ».
    Alors soit j’en discutais avec toi et j’ai oublié. Soit tu lis dans ma tête (sors de là !!)

    Tout ça pour dire que pareil que toi. Moi c’est un article de Mango and Salt qui m’a fait super réfléchir. Je me comparais vachement et je me complexais vachement. Surtout ces derniers mois. Et puis je me suis dit « et si j’arrêtais de lire les blogs » parce qu’entre Pinterest, Instagram et Hellocoton, je faisais de la surconsommation. Et donc voilà, j’ai arrêté d’ouvrir le flux Hellocoton, et de moi même je me dis « tiens elle a écrit quoi elle » ?
    J’essaye d’arrêter cette consommation d’information, de tutos, d’article, de photo, d’univers parfait, pour arrêter de me comparer et surtout, de perdre mon temps. Je me fixe des journées pour « créer » et « travailler », et quelques heures pour flâner.
    Et du coup, je me sens mieux.

    Répondre
    • Je pense que nous ne sommes pas seuls (fais gaffe, ils vont nous envahir mdr) à penser, agir comme ça. J’avais juste besoin de poser les mots, de partager ma pensée. Nous n’en avons pas discuté et je me demande si je ne suis pas mentaliste du coup MDR! Plus simplement, je pense que c’est une démarche que de plus en plus de personnes sont en train d’engranger et la notion de « slow blogging » est finalement assez naturelle et entre dans une démarche « slow » globale qu’on peut avoir (slow cosmétique, slow food, etc). Bref, j’arrête de m’étendre sinon je vais encore poster une tartine! Je te souhaite un bon slow blogging Odilette 😉

      Répondre
  • J’ai fais tres rapidement un constat identique au tien sur l’etat de la blogo en combo avec ma consommation de celle-ci, mais ma solution a été super radicale, j’ai arrêté de bloguer! Je me rendais compte que les billets qui me tenaient le plus à coeur étaient les moins lus, que je n’arrivais plus a tout suivre partout, que c’etait terriblement chronophage et que je prenais plus de temps a vouloir tout lire et tout répondre (et tout avoir, c’est clair!!) que de prendre le temps de vivre, tout simplement! J’ai trouvé que je passais beaucoup trop de temps sur mon ordinateur (alors que je suis maman de deux chipies de 5 et 3 ans) et j’ai décidé de tout arreter! J’avais meme commencé l’aventure instagram pour mon régime, et pareil, ca prend trop de temps tout ca, si tu veux etre lue et vue! je ne veux plus de tout ca. J’ai en favoris 5 blogs (dont le tien 😉 ) que j’aime lire et suivre mais que je ne regarde pas compulsivement tous les jours non plus, et mon temps sur l’ordi est passé de plusieurs heures à 15-20 minutes maxi chaque jour….Et ca me convient! 🙂
    gros bisous jolie Sandra <3

    Répondre
  • Ca fait déjà quelques jours que j’ai lu ton article et je me devais absolument de commenter !
    Déjà, parce que je suis totalement d’accord avec toi. Au début sur la blogo, je me forçais à lire tous les articles de mon fil d’actualité Hellocoton. C’était terriblement chronophage et je ne supportais pas d’en louper un. Et puis je me suis rendue compte que ça me prenait trop de temps, que j’étais dans l’hyperconsommation. Depuis plus d’un an maintenant, je survole les actualités, je lis ce qui m’intéresse vraiment, et j’ai une dizaine de blogs que je vais voir de temps en temps pour lire les derniers articles. Et ça va mieux ! Plus de culpabilité et de course au temps.
    Je crois que globalement, je suis beaucoup plus relax concernant le blog. Je publie quand j’ai le temps, je ne supporte pas l’à peu près (donc je publie seulement quand l’article final me plait et que j’ai suffisamment bossé dessus), je regarde presque pas mes statistiques, j’arrête de me comparer aux autres. Bref, plus cool quoi.
    Et ensuite, parce que tu es adorable de m’avoir citée. Je suis super touchée que mon blog te plaise, tu peux pas imaginer. C’est clair qu’on a des univers très différents, mais j’adore le tien aussi 🙂 Tu fais partie des blogs dont je ne loupe aucun article.
    Bisette

    Répondre
  • Coucou, je suis arrivée là par l’intermédiaire de Pauline (Un invincible été) qui a mentionné ton article 🙂
    Je me reconnais entièrement dans ton article, sur le fait d’avoir peur de manquer une info si tu n’as pas lu tel ou tel article, ou bien sur la nécessité d’être sur « tous les fronts » pour attirer toujours plus de lecteurs.
    Effectivement j’ai été une grosse consommatrice de blogs avant de créer le mien, et je regrette un peu les débuts où certes, les contenus étaient beaucoup moins esthétiques mais plus « sincères ».
    Après Internet (et les blogs) a la capacité merveilleuse de nous pousser vers le haut si on le décide, c’est d’ailleurs aussi comme ça que je me suis découverte une passion pour la photo… Je crois qu’on est beaucoup dans le même cas, l’envie d’apprendre, de se dépasser, de s’améliorer, grâce à cette émulation qui apparaît entre blogueuses(eurs).
    En tout cas, je trouve le slow blogging très intéressant à mettre en pratique

    Bonne soirée
    Marine (http://www.vivregreen.blogspot.fr)

    Répondre
  • Je découvre ton article grâce au blog Un invincible été et j’adhère complètement. Moi-même, micro-bloggeuse, je cherche encore un équilibre pour être présente sur les réseaux sociaux sans me sentir submergée par l’anxiété… Je file voir d’autres articles 🙂 Bises

    http://www.myroutineforhappiness.com

    Répondre
  • Beaucoup trop d’accord avec toi! J’ai un blog depuis très peu de temps ( même pas 8 mois) et pourtant j’ai déjà très tôt ressenti ce que tu décris..
    Alors dès la rentrée de septembre j’ai pris une decision: écrire moins mais écrire mieux. Et écrire sur ce qui me plaît, et non sur ce qu’il faudrait écrire pour plaire.
    Et comme tu dis, peut être que ça déplait à certains, peut être qu’on n’aura pas 50k followers, mais on s’en fout puisque le plaisir est là et c’est le plus important!

    Répondre

Write a comment