L’objet beauté écolo pour un démaquillage zéro défaut

DSC03322

Les soins, le maquillage… Il était tant que la démarche bio que j’entame dans ma salle de bain soit complète et que mon moment de démaquillage soit non seulement respectueux de ma peau mais aussi de l’environnement. Dans une année, je n’ose pas imaginer combien de carrés de cotons j’utilise.
Il faut savoir que la culture du coton est une cultures qui nécessite énormément d’eau et bien souvient ce matériau est cultivé dans des pays où justement, la population manque d’eau. Je ne vais pas rentrer dans des débats écologiques ou éthiques et je suis bien mal placée pour débattre puisque la majorité des mes vêtements est en coton.
Seulement, je me dis que je peux peut être limiter la casse en baissant considérablement ma consommation de coton dans la salle de bain. Il y a bien eu ces fameux cotons lavables en machine mais je n’ai vraiment pas accroché : ils vieillissent mal, sont trop petits à mon goût et sont un peu trop rêches pour une peau sensible comme la mienne. Après quelques mois e loyaux services, je les ai laissé tomber pour retourner aux classiques cotons.

Une option s’est présentée à moi lors d’une visite dans mon magasin de cosmétiques bio : le gant peeling visage et corps de Vitalis Scincare.

Au premier abord, je trouve que le prix est quand même exagéré : 10,90 euros le gant, on a fait plus accessible! Malgré le prix et surtout grâce à une vendeuse des plus convaincantes me disant qu’il permet de se démaquiller sans produit, de nettoyer le visage avec de l’eau seule, je décide de tester la bête…
Le soir même je décide de me démaquiller avec. Selon la vendeuse, je pourrais utiliser ce gant de microfibre seul avec de l’eau alors j’essaie et je constate qu’il faut tout de même pas mal forcer pour que cela démaquille sans frotter. Je ne dis pas que cela ne fonctionne pas mais je n’aime pas passer deux heures à frotter, à m’irriter, pour enlever 36 cils au bout du compte.

Ma façon à moi de l’utiliser reste tout de même assez classique : une fois bien humidifié avec de l’eau bien chaude, je verse mon eau micellaire chouchoute (L’eau micellaire de la gamme 20 ans de Fun Ethic) sur le gant encore chaud et démaquille mon visage ET mes yeux.
Tout y passe et je dois dire que ce gant est d’une efficacité redoutable (ou bien il rend mon eau micellaire super puissante, je ne sais pas trop… En tous les cas le combo est parfait!) puisque comparé à un coton classique, le gant enlève en un passage le double de ce qu’on peut enlever en un passage de coton!

DSC03327
Côté taille, il est plus grand qu’un gant de toilette classique (15X21cm), il y a donc de la surface sur ce bout de tissus! Je glisse ma main dedans et hop une face pour bien démaquiller, la seconde pour finaliser le boulot. En deux temps trois mouvements le job est fait.
Il faut savoir que ce gant « peeling » débarrasse, en plus de démaquiller, la peau des cellules mortes, il est donc utilisable aussi bien sur le visage que sur le corps, voilà pourquoi il est si grand. Cependant, je l’ai vraiment pris dans l’optique de trouver une alternative à mes cotons et puis comme gant classique, il est un peu cher je trouve! De plus, sa capacité exfoliante presque inexistante ne me conviendrait pas comme gommage ou peeling pour le corps.

DSC03330Grace à sa microfibre ultra fine et soyeuse, la matière est un vrai bonheur à utiliser. J’ai la peau extrêmement sensible et le moindre frottement me la rend rouge et là je dois dire que la matière est tellement respectueuse de ma peau que si je ressort rouge c’est que j’y suis vraiment allée comme une folle!

Bonne surprise également en ce qui concerne l’entretien : il suffit de laver le gant avec de l’eau chaude et du savon après le démaquillage et tout part comme par magie. Ensuite, je le laisse sécher à son crochet pour le réutiliser le lendemain.
Une fois par semaine, il file en machine. Je lave mon linge à basse température alors il se glisse facilement lors d’une machine classique mais sache qu’il peut se laver jusqu’à 60°C. Il ne passe pas au sèche linge ni fer à repasser (car il est composé de 7°% de polyester et 30% de polyamide) mais honnêtement je n’en vois pas l’intérêt!

Ce gant « peeling » est donc un allié essentiel pour toutes celles qui veulent se démaquiller en douceur et rapidement puisque cette alternative est beaucoup plus douce mais surtout plus efficace. A l’achat, ce petit rectangle de tissus peut paraître cher mais la matière est d’une qualité bien supérieure aux lingettes lavables classiques. De plus, la surface est plus grande et un unique gant suffit pour une personne au quotidien. L’entretien facile est aussi un atout que j’ai beaucoup aimé et surtout on fait une considérable économie de cotons puisque désormais les miens ne me servent qu’à démaquiller…mes ongles!

Le gant Vitalis est fabriqué en Autriche. J’ai trouvé le mien chez Senz à Bruxelles mais ils sont aussi vendus dans les magasins Biocoop en France.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

14 Comments

  • Franchement il me tente bien ce gant, peut-être la prochaine fois que je vais à bxl ?

    Répondre
    • Moi je trouve que j’ai bien investi mes 10 euros LOL, c’est vrai que c’est pas donné mais d’un point de vue écolo c’est plutôt pas mal.

      Répondre
  • Tu penses qu’il peut être utilisé avec de l’huile quant au démaquillage ? A la lecture de ton article, je pense qu’il n’y a pas de problèmes mais vu que tu l’utilises tu sauras mieux que moi.
    Oui, à l’achat c’est un peu onéreux mais je pense que si on calcule les paquets de cotons qu’on doit acheter, on doit vite le rentabiliser.
    En passant au démaquillage à l’huile j’ai déjà nettement réduit ma consommation de cotons.
    Merci de cette découverte en tout cas. Bisous.

    Répondre
    • Je pense que tu peux l’utiliser avec ton huile sans problème si ton huile s’émulsionne (type DHC), s’il s’agit d’une huile végétale, j’en doute, ça risque d’altérer la qualité du gant puisque l’huile aura du mal à être lavée et les mocro fibres risquent d’être collées entre elle… Enfin c’est que mon humble avis.

      Répondre
  • Je connaissais Lapiglove, qui a le même principe, un gant qui démaquille tout, sans produit. C’est bien de voir qu’il existe une alternative, car ce gant coûte quand même plus de 10€.

    Répondre
    • Déjà que je trouve que 10 euros ce n’est pas donné, j’avoue que j’étais limite niveau budget pour un tel accessoire. Surtout que j’étais avec le crapaud qui a été choqué qu’un gant puisse coûter si cher LOL… La fameuse woman tax?!

      Répondre
  • Bwarf, encore un « gadget » qui me fait envie ! :p
    J’ai aussi entendu que les éponges démaquillantes faisaient bien leur boulot, tu en as testé?
    Bisous !

    Répondre
    • Je ne connais pas du tout… c’est plus doux que les lingettes lavables?

      Répondre
  • Quand je pense que ma maman utilisait un gant similaire il y a une quinzaine d’années!! Moi je n’ai jamais testé, je suis toujours à mes rondelles d’ouate (bouuuh la honte!). Mais ça m’a fait prendre conscience du gaspillage ENORME! Il faudra que je remédie à ça ^^

    Répondre
    • Ca ne m’étonne pas… ce genre de gadget se fait vendre comme novateur mais au final je suis certaine qu’il y a des tonnes de trucs « nouveaux » qui n’en sont pas tant que ça!
      Et… BOUHHHOU les cotons LOL
      Non mais tu sais j’essaie de trouver des alternatives, celles là me semble plutôt cool mais j’ai toujours des cotons chez moi : il y a d’autres utilisations qui vont être difficiles à duper comme pour le démaquillage des ongles par exemple (je hais les bains dissolvants)

      Répondre
  • je trouve que l’initiative est belle c’est vrai que l’on consomme trop et le nombre de coton que l’on jette est astronomique après je suis un peu septique sur le côté hygiénique des gants même s’ils passent en machine (mon côté maniaque) !!! 🙂

    Répondre
    • Les gants sont des nids à bactérie s’ils sèchent mal parce que les milieux humides sont les amis des bactéries, champignons, etc. Cependant, je prend bien soin de laisser sécher mon gant à l’air sans aucune zone de contact. De plus, je le nettoie tous les jours après usage avec l’eau brûlante du robinet (moi aussi je suis maniaque). Je doute qu’il y ai un risque de contamination de quoi que ce soit avec ce gant SI on respecte un minimum les règles d’hygiène de base!! lol

      Répondre
  • Coucou Miss !

    Je ne connaissais pas ce produit ! Merci pour la découverte !

    J’utilise souvent des gants et je les lave à chaque utilisation. Un peu comme les cotons démaquillants lavables. Comme ça, pas de risque de contamination !

    Bises et bel après-midi !

    Répondre
    • Tout à fait, je fais pareil!! Des bisous la belle!

      Répondre

Write a comment