Notre city trip à Copenhague

Ca y est, j’ai laissé derrière moi la vingtaine. Pour fêter ça, il m’a fait un très joli cadeau : partir que tous les deux au froid. A Copenhague.

Je vous écris ce post à chaud, à peine rentrée et j’ai retenu quelques petits trucs…
– Copenhague est la capitale du Danemark et la monnaie est la couronne danoise (pensez à faire du change ou prévoyez de retirer des sous à l’arrivée. D’ailleurs, des distributeurs sont disponibles à l’aéroport).
– Il fait un peu plus frais. J’habite vers Genève et on avait bien 5/6 degrés de moins là bas, avec un peu plus d’humidité.
– Les danois ont la réputation d’être le peuple le plus heureux du monde. Je n’en doute pas, ils sont tellement chaleureux et puis vous verrez que la notion de « hygge » n’est pas un mythe! Tous les restos, les cafés et même les magasins sont chaleureux, toujours plein de bougies et très cocooning.
– La ville propose un beau choix d’activités culturelles (notamment des musées)
– La nourriture est excellente et, même si les restaurants ne sont pas donnés, vous vous régalerez! Essayez les typiques smørrebrød, ces tartines de pain de seigle généreusement garnies de hareng, crevettes, oeufs, légumes et j’en passe! On les trouve partout et il y en a pour tous les goûts. Testez aussi les pâtisseries danoises qui n’ont rien à envier aux françaises. Ma préférée : le kanelsnegle (un genre de cinnamon roll avec du chocolat au centre).
– Le vélo est la norme! Amsterdam n’a qu’à bien se tenir! A Copenhague, tout le monde ou presque est en vélo à tel point que nous avons vu des embouteillages sur les pistes cyclables! D’ailleurs, cher piéton, respectez bien vos voies et la signalisation parce que les danois sont très disciplinés!


Nous sommes donc restés quelques jours fin octobre/début novembre. Le moment idéal pour découvrir le décor envoûtant d’halloween dans le fameux parc de Tivoli!
Le parc de Tivoli était un des spots que je ne voulais pas louper. Je ne suis pas spécialement fan des parcs d’attraction. Pourtant, celui-là, par son histoire m’a beaucoup attiré.
Ouvert en 1843 (il a plus de 170 ans!!!), il a gardé son empreinte d’antan et propose les mêmes attractions (en toute sécurité, ne vous en faites pas!) dont un des plus grands carrousels du monde.
Il est facile à trouver puisqu’il dispose de plusieurs ouvertures sur la ville mais est aussi juste en face de la gare. L’entrée est payante (l’équivalent de 11 euros) puis chaque attraction l’est aussi. C’est un système de tickets que vous achetez via des automates disposés un peu partout dans le parc et chaque attraction « coûte » entre un et quatre tickets. Il dispose aussi de tout plein de restaurants à thèmes.
Le parc est ouvert tout l’été et réouvre pour halloween et Noël. A ces moments, le parc est décoré tout spécialement. C’est particulièrement joli le soir et la nuit avec les illuminations.
Vous l’aurez compris, j’ai adoré y flâner surtout pour l’ambiance qu’il y avait. Je vous laisse donc avec quelques photos.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Autre lieu incontournable de cette ville moderne et…gourmande : la halle de Papirøen!
Cette immense halle propose, dans un cadre super « hygge » (cocooning, bien décoré et chaleureux) plusieurs food trucks ou stands proposent de la street food des quatre coins du globe. Nous avons commencé par boire une bonne bière (7,50 euros la pinte quand même! Je vous avait dit que la vie y était chère?) puis on a bien mangé. Nous y sommes allés en semaine, le soir et déjà c’était compliqué pour trouver une place assise alors je déconseille d’y aller le week end qui doit être noir de monde!
Petit « fun fact » : vous ressortez de là les vêtements imprégnés de toutes les odeurs de nourritures,prévoyez le fébrèze!
Si vous passez à Strøget faire du shopping, continuez vers Nyhavn pour admirer la fameuse rue des maisons colorés le long du canal et ses jolis bateaux et continuez toujours tout droit, prenez le pont et allez vers la gauche pour finir votre balade à Papirøen pour manger un bout! Quand on fait un city trip de quelques jours, c’est important d’avoir des balades « réfléchies » pour en voir le max 😉
Voici donc quelques photos de Nyhavn et Papirøen…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il y a bien quelque chose que nous sommes allés voir parce ce qu’il fallait mais j’étais convaincue que je serais aussi déçue que la première fois que j’ai vu le Manneken Pis ou la Joconde. Et ça n’a pas loupé! Je vous la donne en mille : la petite sirène.
Emblème de la ville, cette statue de bronze fait référence au fameux personnage du conte d’Andersen. Pour avoir étudié son Oeuvre, l’avoir aimé, j’étais ravie de marcher dans ses pas et de découvrir ce petit monument. Ceci dit, elle est toute petite et les groupes de touristes devant sont insupportables! Il est quasiment impossible de la prendre en photo seule depuis la base de son rocher, il y a tout le temps quelqu’un devant! Ah oui et puis, elle se trouve dans un coin pas super joli de Copenhague. Bref, il « faut » la voir mais on s’y attarde pas!

Beaucoup plus enrichissant selon moi, le musée du design. Comme je vous l’ai dit plus haut, Copenhague est riche en musée et c’est celui-ci que j’ai choisi de faire. Déjà parce que c’est une thématique que j’apprécie particulièrement mais en plus le design danois est une vraie institution! Voici quelques clichés qui vous en montre même pas un dixième tellement ce musée est riche (nous y avons passé trois heures mais une bonne demi journée est nécessaire pour tout faire!). En suivant ce lien (=>>ICI), vous trouverez les horaires et tarifs. L’entrée vous donne accès à l’expo permanente et les expos temporaires. A voir absolument : la partie « The danish chair » et sa collection de fameuses chaises dont les design on parcouru les frontières et les années!



Après tout ça, on va reparler nourriture, non? Oui, non mais je vous l’avoue, je suis revenue avec un kilo à reperdre mais bon, on ne voyage pas pour se priver de découvertes culinaires non?
On va parler du Smørrebrød que nous avons mangé en sortant du musée. C’était dans le café Oscar, dans la rue du musée, sur la gauche continuez pendant deux pâtés de maisons il me semble. Il fait l’angle d’une rue, il est très cosy. Nous y avons goûté trois sortes de Smørrebrød, qu’au poisson parce que nous évitons la viande mais sachez qu’il y en a pour tous les goûts même pour les végétariens. Par contre, ils aiment la sauce et la mayo! Vous serez prévenus! Vous pouvez commander vos tartines à l’unité, par deux ou par trois. Attention, elles sont très nutritives, pour moi deux était déjà beaucoup et même le crapaud qui est gourmand n’a pas pris de dessert après les trois qu’il a englouties!



Copenhague est une ville très riche. Bien sûr, vous pourrez y faire du shopping notamment sur Strøget, aller voir le bel hôtel de ville (qui était en ravalement lors de mon passage, je n’ai pas pu le prendre en photo du coup!), vous faire un bon café au Joe and the Juice ou encore prendre le bateau bus pour vos visites et parcourir le canal. Avant de partir, n’hésitez pas à regarder des vlogs sur youtube (en cherchant « vlog Copenhagen ») pour voir comment louer un vélo pour se la jouer locaux ou encore connaître un peu les petits recoins de la ville. Nous sommes partis avec un guide du Routard, un grand classique me direz-vous mais un essentiel à chaque fois que nous voyageons!
Autre astuce et pas des moindres : budgétisez! Surtout pour les pays scandinaves qui ont un niveau de vie supérieur au notre!


Que ramener comme souvenir?
– Un bel objet de déco! Il y en a pour tous les budget puisqu’il y a de belles boutiques design (souvent honéreuses) mais aussi des petites boutiques de quartiers qui proposent de beaux objets un peu plus accessibles. Pour les bourses un peu plus légères, faites un tour chez Søstene Grene sur Strøget 😉
– Du pain et des pâtisseries! Le pain au seigle se congèle bien et, sincèrement, je n’en ai jamais mangé un si bon que là bas donc nous en avons ramené!

J’espère que cette petite escapade vous a plu. Personnellement, j’aime énormément les pays scandinaves pour leur froid dehors mais la chaleur des gens qui les habitent. Mon rêve est d’aller en Islande la prochaine fois que je « monte » vers le nord. Affaire à suivre…

Write a comment