Acheter et vendre ses fringues et ses cosmétiques : conseils et astuces

Depuis mes années fac, j’aime chiner. Que ce soit pour la maison ou pour les fringues, j’adore les choses qui ont une histoire, qu’on ne retrouve pas partout et je ne vous cache pas que je ne suis pas contre faire des économies. Seulement voilà : je suis un peu maniaque, je ne veux pas non plus acheter des choses abîmées (sauf pour quelques articles, mais je vous en parle plus bas) et surtout je n’ai pas envie de me faire avoir!
Aujourd’hui j’ai donc eu envie de reprendre ma e-plume pour vous partager quelques expériences et astuces pour chiner, que ce soit en broc’, dans les friperies ou sur le net.

Où et comment chercher?

Pour ce qui est de la déco ou d’objets pour la maison (vaisselle, électroménager,bouquins par exemple) il est évident que les vide-greniers sont le lieu idéal mais il y a aussi les marchés aux puces,les brocantes et les sites comme Le Bon Coin qui sont top.
– Sachez que les vide-greniers regorgent d’objets de toutes époques et, comme il s’agit de particuliers, vous pouvez faire de super affaires (parfois les gens ne savent pas ce qu’il vendent et ils le vendent très peu cher. Je pense notamment à des bouquins anciens que j’ai acheté quelques centimes d’euros et qui en valent quelques centaines!).
Les brocantes sont fréquentées par des professionnels qui revendent des objets anciens. Les prix sont un peu plus élevés, ce ne sont pas des vide-greniers mais des endroits où l’on se rend si l’on cherche un objet ancien très précis.
Les marchés aux puces, c’est un peu le fourre-tout. Bon, après je n’ai que deux expériences et elles sont vraiment différentes : le marché aux puces de porte de Clignancourt à Paris (qui est clairement un marché de trucs à deux balles de marché d’un côté et d’une vraie brocante avec des antiquaires pro de l’autre) et le marché aux puces de la place du Jeu de Balles de Bruxelles qui est un marché où l’on peut à la fois trouver de belles pièces -parfois un peu chères (ex : trois gravures de Tintin à 60 euros!) – et des objets tout à fait banals pour trois fois rien (ex : des bocaux Ball pour quelques centimes).


Pour les fringues, je vous recommande d’abord les friperies « physiques » (les magasins) qui permettent de farfouiller pendant des heures (pour moi, tout le charme de la fripe est là!). Bon, je ne vous cache pas que les friperies sont plus faciles à trouver dans les grandes villes mais renseignez-vous quand même parce que ça devient de plus en plus tendance (merci la crise économique!) et de petites friperies fleurissent un peu partout. Pensez aussi à Emaüs ou les assos du genre qui s’implantent un peu partout en France.
Pour le reste, voici quelles adresses que j’ai aimé :

PARIS
– Kiloshop (125 boulevard St Germain dans le 6ème et 69-71 Rue de la Verrerie dans le 4ème)
– Vintage Desire (32 rue des Rosiers dans le 4ème)
– La petite fripe, plutôt pour les chaussures (41 avenue de la Républie dans le 11ème)

BRUXELLES
– Meltin Pot kilo (je vous en parlais ici) mais depuis ils ont déménagé un peu plus haut, à une minute à pieds, dans la rue
– Foxhole dans la rue du Renard (un peu avant la place du Jeu de Balles et son marché aux puces)
– Chaîne Oxfam, un peu partout dans Bruxelles (les points de vente ici)

LYON
– Fripesketchup (25 rue du Sergent Blandan dans le 1er)

Je vous invite à mettre en commentaire les bonnes adresses que vous avez à partager avec tout le monde!!!!

Pour internet, je vous recommande Vinted qui commence à se faire connaître. Je vais toutefois vous partager un peu plus loin dans ce post quelques astuces pour ne pas vous faire avoir et pour bien vendre. Si ce n’est pas Vinted, veillez à utiliser une plateforme sûre surtout au niveau des transferts d’argent et des suivis des colis. Vinted n’est pas parfaite, j’ai notamment eu un souci avec un article (ils ont supprimé mon annonce parce que j’ai utilisé une de mes photos qui est disponible sur un site internet pour lequel je travaille et comme ils vérifient qu’on ne vole pas les photos, ils ont pris ça pour du vol…) et personne ne m’a répondu sur twitter pour que je puisse m’expliquer.

Quel que soit le canal que vous utilisez, il existe quelques astuces pour se faire plaisir sans se faire avoir et arriver à vendre malgré un nombre croissant de vendeurs!

ACHETER : bien choisir et nettoyer

Pour ma part, je n’achète pas de vêtements à porter à même le corps parce que j’ai un peu de mal, même après les avoir lavés, à me dire qu’un inconnu a aussi collé sa peau sur ces fringues. Oui, je suis peut être cheloue mais c’est assumé!
Choisissez les modèles dans le meilleur état possible (logique!), vérifiez bien que la fringue n’a ni de trou, ni d’endroit usé au point d’avoir un morceau de tissus ajouré.
Pour ce qui est des pièces en cuir ou en jean, c’est selon votre goût. Personnellement, j’aime la patine. L’usure donne un charme fou à la pièce sur ces matières.
Ne vous fiez jamais à la tronche que peut avoir une pièce dans un bac ou sur un ceintre : e-ssay-ez! Une vieille chemise à la coupe 80’s peut rendre hyper bien sur un jean et portée oversize. Mais là, on rentre dans les questions de goûts qui sont beaucoup trop perso pour que je donne mon avis!

Je lave toujours ce que j’achète, on ne sait jamais où ça a traîné et puis c’est plus agréable de porter quelque chose de propre! En général, c’est machine à laver directement pour ce qui y passe.
Pour les accessoires en cuirs comme les sacs à mains, les chaussures ou les vestes, il suffit de les nettoyer avec du lait pour bébé et un coton (jetable parce qu’on est écolo!) ou un vieux gant de toilette. Le lait pour bébé nettoie mais assoupli aussi un cuir un peu trop desséché par le temps puisqu’il le nourrit.

Pour ce qui est des chaussures, je déconseille d’acheter des paires qui ont été beaucoup portées parce que les semelles se font au pied de celui qui les portent. Aussi, porter des chaussures déjà trop utilisées peut avoir un impact sur votre posture. Pour les baskets, je vous conseille de « désosser » la chaussure quand c’est possible en enlevant les lacets, la semelle pour laver chaque composant indépendamment (à la main, avec une brosse à ongles et de la lessive, c’est l’idéal). Je conseille de changer la semelle pour une meilleur hygiène et pour la raison que je viens d’évoquer (la déformation).

En ce qui concerne les cosmétiques, j’avoue avoir beaucoup de mal à acheter autre chose que des soins ou des produits qui n’ont jamais été utilisés. Cependant, il existe des moyens de désinfecter les cosmétiques si vous souhaitez tout de même en acheter d’occasion :
– Pour les rouges à lèvres, par exemple, il vous suffit d’appliquer quelques sprays d’alcool à 90°C sur le raisin et d’en gratter le bout.
– Pour les produits poudre, il vous faut aussi un spray d’alcool à 90°C et un goupillon : grattez le dessus de la poudre et appliquer un ou deux spray d’alcool en surface de votre poudre.
Je déconseille toutefois d’acheter des glosses, ou rouges à lèvres liquides déjà utilisés : pensez qu’il existe des petites maladies de peau contagieuses qui peuvent se transmettre surtout dans des textures crémeuses qui ne demandent qu’à héberger des bactéries ou des virus!
Pour les soins, je suis moins réticente surtout lorsqu’il s’agit de produits en tubes. Idem pour tout ce qui est vernis à ongles ou sprays.

Une fois que vous cherchez quelque chose en particulier, ou que vous flânez en cherchant la pièce qui vous fera craquer sur le net, fiez vous à plusieurs choses :
les avis : ils sont très importants puisqu’ils attestent de la bonne foi du vendeur
la date de dernière connexion du vendeur : elle est importante parce que pas mal de profils sont à l’abandon. Les articles sont toujours en vente mais vos achats ne mèneront à rien. Pas de panique si vous n’y avait pas fait attention sur Vinted (ça m’est arrivé!) : votre achat est remboursé automatiquement si vous n’avez pas de nouvelle du vendeur dans la semaine
les photos : agrandissez-les, zoomez pour scruter le moindre détail! vous pouvez aussi en demander d’avantage en message privé si vous voulez en savoir plus (et si le vendeur refuse, c’est qu’il y a peut être anguille sous roche!)
– si vous choisissez d’acheter via un réseau social, je n’ai qu’un conseil : achetez seulement si vous connaissez bien la personne derrière le profil. Facebook ou Insta ne sera pas là pour vous dédommager s’il y a un souci! Les seules fois que j’ai acheté de cette manière, je connaissais les blogueuses (et avait déjà échangé plusieurs fois avec).

VENDRE : mettre en valeur son objet et sécuriser sa transaction

Que ce soit en vide-grenier ou sur le net, on a tendance à balancer notre pièce un peu à la va-vite et ne pas prendre soin à la présentation. Pourtant, comme pour les circuits de vente classiques, la présentation est hyper importante.
Pour ce qui est des vide-greniers, évitez de mettre les vêtements en vrac, préférez un portant et la présentation sur ceintre. En plus de ne pas froisser vos pièces, elles seront plus visibles et demanderont moins d’effort pour y accéder. Souvent, les gens prennent plus le temps de regarder quand c’est bien rangé.

Pour ce qui est des annonces sur le net, prenez soin d’avoir un joli fond clair. Mettez l’article en forme : s’il s’agit d’un vêtement, les photos portées sont in-dis-pen-sables! Pour les sacs à main, n’hésitez pas à le remplir de tissus ou de sacs plastiques pour lui donner de la tenue.
Sur Vinted, il me semble qu’on peut mettre jusque 5 photos en ligne. Profitez-en pour mettre une photo de l’article porté (ou côté d’un autre objet pour se rendre compte de la taille), une photo de l’article seul, un gros plan sur la matière et, éventuellement, une photo du petit défaut ou de l’étiquette pour prouver que l’article est authentique quand il est de marque.

Soyez honnête, rappelez-vous que vous aurez des avis de vos acheteurs. Dernièrement, j’ai acheté une paire de baskets notées « neuves, jamais portées », sur la photo elles étaient vraiment neuves et lorsque je les ai reçues j’ai constaté qu’elles avaient déjà été portées plusieurs fois. Ce sont des choses qui arrivent, c’est dommage mais c’est le jeu. J’ai mis un très mauvais avis sur le profil de cette vendeuse et ne recommanderais plus chez elle. Je vais aussi faire un signalement sur le site.
Pourtant, plus vous serez honnêtes, plus vous aurez de facilité à vendre puisque vous aurez de bons avis.

Proposer les frais de port les plus économiques possibles voire gratuits. La Poste est souvent le moyen le plus onéreux, préférez Mondial Relay. Personnellement, je ne peux pas parce que c’est trop loin de chez moi mais je sens que j’ai perdu quelques ventes à cause de ça.
Pour les frais de port gratuits, pensez simplement à les inclure dans le prix de vente et non à les dissocier : psychologiquement ça passe mieux. C’est bête, mais c’est comme ça!

Laissez une marge de négociation possible. Sur Vinted, par exemple, il est possible de négocier. Pensez à mettre vos articles un chouilla plus cher que ce que vous en voulez (12 euros au lieu de 10, par exemple) surtout pour les grosses pièces. Personnellement, je refuse de baisser mes prix sur les tee shirts ou les accessoires que je mets à 2 ou 3 euros mais j’ai déjà baissé volontiers le prix d’un sac à main de 12 à 10 euros et j’avais prévu le coup en amont.

Evitez de harceller un potentiel acheteur!
J’ai remarqué qu’il était assez courant que les vendeurs/euses viennent en message privé dans la minute où vous avez mis un de leur article dans vos favoris. Cela m’énerve tellement que j’oublie tout de suite cet article, il n’y a rien de plus désagréable que de se faire sauter dessus par une vendeuse en magasin? Là, c’est pareil, je trouve ça limite agressif!

Conseil assez basique mais auquel on ne pense pas toujours : comparez les prix! Avant même de mettre en ligne votre annonce, comparez la avec d’autres qui vendent un article similaire. Positionnez vous dans une gamme de prix raisonnable (prenez en compte la demande sur cet article si vous pouvez l’évaluer, l’état de votre article).

Mon dernier conseil sera sur l’envoi : soignez-le!
Choisissez un emballage solide et, si le coeur vous en dit, emballez vos articles et glissez-y des échantillons de parfum, par exemple. L’échange n’en sera que meilleur, l’acheteuse reviendras peut être vers vous et vous pourrez booster votre notation sur le site!

Pour booster vos ventes :
– partagez vos mises en lignes sur vos réseaux sociaux : peut être que certains de vos proches seront intéressés. Encore plus efficace si vous avez une communauté importante sur les réseaux (blogueuse, instagrammeuse, youtubeuse et autres trucs en -euse!)
Partagez sur des groupes Facebook dédiés aux vides vanity ou vides dressings.
– parlez-en autour de vous et proposez une remise en main propre (collègues, famille, amis)
– si vous voyez qu’un de vos articles est pas mal mis en « favori », baissez un peu le prix : une notification de cette baisse de prix est envoyée à ceux qui l’ont mis en favoris et ça peut déclencher l’achat

Voilà, j’espère ne rien avoir oublié et surtout ne pas vous avoir assommé avec ce post un peu plus long que d’habitude. Bien sûr, je ne suis pas une pro du commerce, je vous ai donné quelques astuces qui fonctionnent pour moi parce que j’ai récemment déniché pas mal de chouettes pièces et ai vendu pas mal de choses sur Le Bon Coin et un peu sur Vinted. J’admets que j’ai plus de difficultés à vendre le maquillage. J’aimerais beaucoup que vous me partagiez en commentaires vos conseils, vos expériences et, pourquoi pas, vos boutiques Vinted!

Voici ma boutique Vinted si jamais : CLIQUEZ ICI

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

1 Comments

  • J’aime aussi beaucoup les choses qui ont une histoire, en particulier la vaisselle. J’aime la vaisselle à dorure, à petites fleurs, ça attire tout de suite mon regard!
    Concernant les vêtements, je fais beaucoup d’échanges sur vinted. Au début c’était surtout pour me débarrasser de vêtements que je n’arrivais pas à vendre, mais finalement c’est plus économique, plus écologique et j’ai l’impression de faire de bonnes affaires! J’aimerais aussi essayer les friperies pour voir un peu ce qu’on y trouve, je suis déjà allée à Emmaüs mais c’était plutôt une balade de vacances et je ne m’étais intéressée qu’aux livres (une vraie mine d’or d’ailleurs!)

    Répondre

Write a comment